Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retour À L'accueil

  • : JARDIN Paysagiste Conception Création Entretien Élagage Bassin Clôtures Dallages Eure Eure-Loir Yvelines Saint-André-Eure
  • JARDIN Paysagiste Conception Création Entretien Élagage Bassin Clôtures Dallages Eure Eure-Loir Yvelines Saint-André-Eure
  • : Artisan paysagiste, Victor RIBEIRO, gérant de la SARL ACCES JARDINS, vous guide dans le projet de conception de votre espace vert par plans personnalisés, le réalise (configuration du terrain, plantations végétaux -massifs, arbres, arbustes, fleurs - allées - pavage, gravillons, dallages -, clôtures, murets, décoration extérieure), entretient votre jardin (tontes pelouses, élagage, taille, désherbage, bêchage) possibilité de contrats à l’année. Eure Eure-et Loir Yvelines.
  • Contact

Accès Jardins


9, route de la Croix-Blanche

27220 Serez
Tel bureau : 02 32 37 26 81
Tel portable : 06 28 05 06 68
Nous écrire
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 12:30
Les fruits de base pour les confitures ou gelées de fleurs

C’est le moment de vous préparer à faire des confitures ou gelées de fleurs, soit pour cette saison, soit pour la saison prochaine.

 

Car contrairement aux fruits, les fleurs, quelles qu’elles soient, ne pourront pas devenir confitures uniquement en les cuisant avec du sucre.

 

Pourquoi ?

 

Il leur manque un élément essentiel, la pectine !

 

Quelle que soit la date à laquelle vous déciderez de faire vos gelées ou confitures de fleurs (en ce moment, les roses, le chèvrefeuille, la lavande, par exemple), il vous faut une base de jus d’un fruit contenant de la pectine.

 

Votre choix se fera d’une part quant à la relative “neutralité » du goût, c’est pourquoi la pomme est la reine du genre (c’est sa pectine qui est utilisée par les fabricants de pectine du commerce). On peut aussi choisir la framboise ou la groseille pour donner une jolie couleur à la gelée de roses (dans ce cas je préconise moitié jus du fruit rouge, moitié jus de pomme), ou bien le coing.

Et les premières pommes arrivent dans vergers et jardins ! Les mûres arrivent aussi, et si vos framboisiers sont remontants, ils vont encore vous offrir leurs baies.

 

Attention, je parle de jus, mais il n’est pas question de « jus de fruit ». Car la pectine se retrouve principalement dans la peau et les pépins.

 

Il existe deux méthodes pour extraire des fruits le jus (c’est la méthode pour faire de la gelée de ces mêmes fruits) :

- L'extracteur à vapeur

- La cuisson classique à l’eau. Pour cette dernière, il vous suffit de mettre vos fruits (coupés en morceaux pour ce qui est des pommes et des coings) dans un récipient, puis de les couvrir à peine d’eau. Vous faites bouillir le tout jusqu’à ce que les fruits soient bien ramollis.

Même méthode pour le « blanc » des agrumes compris entre la peau et la pulpe.

 

Ensuite, vous préparez au-dessus d’un grand saladier une grande passoire, doublée d’un fond de collant neuf (la fameuse « mousseline » préconisée ici et là…) et vous versez vos fruits et l’eau de cuisson.

Vous pouvez presser le tout, mais si vous voulez que votre gelée soit limpide (résultat obtenu avec l'extracteur à vapeur), je vous conseille de laisser ce jus s’égoutter très lentement, au moins 24 heures.

Vers la fin, le jus sera épais, voire visqueux : point d’inquiétude, la pectine est là.

 

Ce jus, vous pouvez l’utiliser de suite pour faire une gelée des fleurs qui sont en ce moment dans votre jardin.

Vous pouvez aussi, pour vos gelées futures, ou vos confitures risquant de manquer de pectine, congeler ce jus. Quand il est refroidi, vous le congelez par quantités de un litre (un sac congélation sur lequel vous aurez inscrit le nom du fruit, posé dans un récipient plastique de même gabarit ; vous mettez le tout au congélateur et « démoulez » le sac le lendemain et le refermez avec un bolduc).

Il n’y aura plus qu’à se servir !


Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine ROUSSEAU - dans Confitures
commenter cet article

commentaires