Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retour À L'accueil

  • : JARDIN Paysagiste Conception Création Entretien Élagage Bassin Clôtures Dallages Eure Eure-Loir Yvelines Saint-André-Eure
  • JARDIN Paysagiste Conception Création Entretien Élagage Bassin Clôtures Dallages Eure Eure-Loir Yvelines Saint-André-Eure
  • : Artisan paysagiste, Victor RIBEIRO, gérant de la SARL ACCES JARDINS, vous guide dans le projet de conception de votre espace vert par plans personnalisés, le réalise (configuration du terrain, plantations végétaux -massifs, arbres, arbustes, fleurs - allées - pavage, gravillons, dallages -, clôtures, murets, décoration extérieure), entretient votre jardin (tontes pelouses, élagage, taille, désherbage, bêchage) possibilité de contrats à l’année. Eure Eure-et Loir Yvelines.
  • Contact

Accès Jardins


9, route de la Croix-Blanche

27220 Serez
Tel bureau : 02 32 37 26 81
Tel portable : 06 28 05 06 68
Nous écrire
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 12:25
L'extracteur à vapeur



L'extracteur à vapeur se présente comme un couscoussier
qui a trois compartiments.

 



Au rez-de-chaussée, on y met de l'eau

- le 1er étage comporte au centre une cheminée par laquelle passera la vapeur issue de l'eau bouillant en dessous. Au départ de la cuisson, on n'y met rien.

- Le 2e étage comporte des trous qui laisseront passer le jus des fruits qu'on y a mis.

- Puis le couvercle.


Mode d'emploi : remplir le rez-de-chaussée d'eau, poser le 1er étage, bien fermer le petit tuyau de vidange en le pliant en deux et en le serrant avec la pince mise verticalement. Remplir de fruits le 2e étage et le poser, puis mettre le couvercle et allumer le feu.

À bien surveiller, le niveau de jus qui tombe au 1er étage pour ne pas que ça déborde, et le niveau d'eau en bas pour ne pas que ça chauffe à blanc. On sort à peu près 2 litres du 1er étage quand c'est plein. On peut vider le 1er étage, remettre de l’eau en bas et rallumer, en fait tant que ça rend du jus coloré (on peut tasser un peu en haut au besoin), et faire « suer » plusieurs fois la même fournée.

On ne se salit plus les mains à presser la pulpe dans un chiffon, et ça en rend tellement qu’on peut se permettre le luxe de jeter la pulpe encore un peu humide ! Dans le compost, bien sûr…


Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine ROUSSEAU - dans Confitures
commenter cet article

commentaires