Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Retour À L'accueil

  • : JARDIN Paysagiste Conception Création Entretien Élagage Bassin Clôtures Dallages Eure Eure-Loir Yvelines Saint-André-Eure
  • JARDIN Paysagiste Conception Création Entretien Élagage Bassin Clôtures Dallages Eure Eure-Loir Yvelines Saint-André-Eure
  • : Artisan paysagiste, Victor RIBEIRO, gérant de la SARL ACCES JARDINS, vous guide dans le projet de conception de votre espace vert par plans personnalisés, le réalise (configuration du terrain, plantations végétaux -massifs, arbres, arbustes, fleurs - allées - pavage, gravillons, dallages -, clôtures, murets, décoration extérieure), entretient votre jardin (tontes pelouses, élagage, taille, désherbage, bêchage) possibilité de contrats à l’année. Eure Eure-et Loir Yvelines.
  • Contact

Accès Jardins


9, route de la Croix-Blanche

27220 Serez
Tel bureau : 02 32 37 26 81
Tel portable : 06 28 05 06 68
Nous écrire
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 07:52
(Recette issue de Les Confitures maison, hors série de l'Ami des jardins, 1981)

Ni l'Antiquité ni le Haut Moyen Âge n'ont mentionné dans leurs textes cette plante aujourd'hui si commune. Ce n'est qu'au XIIe siècle qu'il commence à en être question, ce qui laisse supposer que le pissenlit a été sinon importé, du moins largement répandu par les invasions des Barbares. Il ne commence à prendre de l'importance médicalement qu'au XVe siècle. Sa culture potagère, elle, ne remonte guère qu'au premier tiers du XIXe siècle. La recette bourguignonne que nous vous présentons ici a donc, surtout, en raison de son ancienneté, une valeur thérapeutique. Notez qu'en région rhénane se fabrique un « vin de pissenlit » dont le goût se rapprocherait de celui du « vin de raisin ». Quant à la racine de ces plantes, elle remplace, une fois torréfiée, la chicorée pour s'ajouter au café, ou même le remplacer.

On prête aussi à la « cramaillotte », cette gelée de fleur de pissenlits au goût très fin, des vertus curatives pour les maladies des bronches et des voies respiratoires.

La « cramaillotte »


Préparation 12 heures
Cuisson 1 h 45. Facile
- 365 fleurs de pissenlit
- l kg de sucre
- 1,5 l d'eau
- 2 oranges
- 2 citrons.
Récoltez des fleurs bien épanouies, lavez-les, enlevez la partie verte.
Faites-les sécher en les étalant au soleil pendant plusieurs heures (sinon moi je les mets à four doux) Mettez-les ensuite dans une bassine avec l'eau, les oranges, les citrons, lavés et coupés en morceaux.
Faites cuire à tout petit bouillon pendant une heure en veillant à ce que toutes les fleurs baignent dans l'eau. Filtrez ensuite le tout en pressant bien pour obtenir le maximum de jus. Versez-le dans la bassine à confiture, ajoutez le sucre. Faites cuire pendant 45 minutes environ. Vérifiez la prise en gelée en faisant tomber quelques gouttes sur une assiette froide. Versez dans les pots. Couvrez après refroidissement.
Cette gelée a une saveur de miel très fine.

De la cramaillotte, j'en fais les printemps où je me sens patiente... pas tous les ans, quoi... C'est un régal, mais il ne faut pas dire aux gens que c'est du pissenlit, ils croient a priori que c'est amer ! Il faut leur faire goûter d'abord et deviner ensuite !
On ne pèse pas les fleurs mais le jus final.
Repost 0
Published by Catherine ROUSSEAU - dans Confitures
commenter cet article
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 07:00


Feuilles : utilisées autrefois dans le sud des États-Unis pour préparer des soupes épaisses (le mucilage des violettes locales produit un peu l'effet du tapioca). Se mangent en salade.

Fleurs : crues pour colorer les salades ou séchées en infusion.
Les fleurs de viola odorata, au parfum suave, sont cristallisées pour parfumer les desserts, sorbets, confiseries et liqueurs. (Source)

Huile de violettes

Vinaigre violat

Bouillon aux fleurs de printemps

Salade saison des amours

Boutd'nez de printemps

Salade de printemps


Salade de Primevères et Violettes

Salade d’asperges vertes, pousses de trèfles et violettes


Terrine de poisson aux fleurs et herbes

Foie gras poêlé à la Violette

Millet aux violettes

Violettes pralinées

Tuiles à la violette

Beignets aux fleurs de violette

Petits gâteaux à l’orange et aux fleurs

Fondant poires et violettes

Crème glacée nappée d'un sirop de violette 

Île flottante à la violette

Lait aromatisé aux fleurs

Brochette de chocolat, carpaccio de mangue et jus à la violette


Gélatine à la Violette

Carpaccio de pamplemousse à la violette



Millet aux violettes

Palets moelleux au chocolat, framboise et violette


Navettes à la confiture de violette et sirop mûre, cerise


Petites crèmes à la violette

Entremet à la Violette des Bois

Sorbet à la violette

Mousse de fromage blanc au sirop de violette
 
Coupe surprise

Sabayon framboise et violette


Cheese cake à la violette

Muffins au sirop de violette et graines de pavot

Muffins aux pommes et violette


Rhubarbe et violette comme un clafoutis

Compotée d'abricots et espuma à la violette


Panna cotta à la violette

Petites verrines à la violette, chocolat ivoire et coulis de myrtilles

Pommes en verrine au parfum de violette

Trifle rose aux parfums de fleur


Glace à la violette

Cubes de fraîcheur de fleurs

Violettes cristallisées

Pâte de violettes

Sirop de Violettes


Sirop de violette

Sirop de violettes

Liqueur aux Trois Fleurs

Kir Impérial à la Violette

Cocktail violette

Champagne Violette

Caipiviola
Repost 0
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 07:30
Les haies taillées peuvent être classiques, à savoir constituées d’une seule espèce ou variété, ou dites « de mélange », à savoir constituées de plusieurs espèces ou variétés.
Une haie haute, ayant souvent un rôle de clôture, de 2 m  de hauteur maximum, ne doit pas être implantée à moins de 0,50 mètre de la limite de propriété. Une haie de plus de 2 m  de hauteur doit être implantée à 2 m  ou plus de la limite de propriété.
Autre type de haie taillée, la haie basse, souvent utilisée comme bordure.
La taille des arbustes à fleurs se fait généralement après floraison.
Les autres espèces se taillent généralement à l’automne ou en hiver. La plupart des espèces demandent une taille par an, d’autres deux, d’autres moins.

Cette sélection de végétaux convenant bien aux haies taillées concerne ceux dont la taille se fait le plus couramment à partir du printemps. Les dimensions indiquées ici sont celles de l’arbre ou arbuste adulte non taillé.

Nom français Nom latin Caratéristiques Photo
Amélanchier Amelanchier canadensis Hauteur 20 m largeur 15 m
Climat -32°C.
Floraison blanche très abondante au printemps, avril mai, avant les feuilles. À l’automne feuilles orange à rouge.
Épine vinette - vinettier Berberis Hauteur 3 m
Climat : - 20 °
Épine vinette - vinettier Berberis Darwinii Hauteur 1,50 m Floraison jaune orangé de mars à avril. Baies bleutées à l’automne. Épineux.
Épine vinette - vinettier Berberis X stenophylla Hauteur 1 m Petites fleurs jaune d’or en avril-mai. Épineux
Buis Buxus Sempervirens Hauteur : 4-5 m
Supporte très bien les terrains calcaires.
Faux cyprès Chamaecyparis Hauteur 20 à 70 m
largeur 20 m.
Type de sol: Léger et acide ou neutre. Craint le calcaire.
Climat -32°C. Craint les sécheresses prolongées.
Pousse lente
Cornouiller blanc Cornus Alba Hauteur 3 m
largeur 2 m
Craint le calcaire.
Climat -34°C.
Jeunes rameaux rouge vif décoratifs en hiver. Floraison blanc crème en mai juin. Fruits blanc bleu.
Cornouiller mâle Cornus mas Hauteur 10 m
largeur 10
Climat -23°C.
Floraison précoce jaune vif avant les feuilles de février à mars.. Fruits rouge vif l'été comestibles en confiture, gelée.
Cornouiller sanguin Cornus sanguinea Hauteur 4 m largeur 4 m
Climat -23°C.
Rameaux verdâtres devenant rouges en hiver. Floraison blanchâtre en mai juin. Petits fruits noirs.


Cotoneaster Cotoneaster franchetii Hauteur 2,50 m
largeur 2 m
Climat -29°C.
Floraison blanc taché de rose à l'extérieur en juin. Importante fructification orangé de septembre à octobre.
Aubépine - épine blanche Crataegus laevigata Hauteur . 6-12 m
Sols même calcaires.
Climat -17°
Aubépine Crataegus monogyna Hauteur 6-12 m.
Sols même calcaires.
Climat -17°

Cyprès de Leyland Cupressocyparis Leylandii Hauteur 30 m
largeur 10 m
Climat -24°C.
Vitesse de croissance: jusqu'à 1 mètre dès la première année.
Cyprès de l’Arizona – cyprès bleu Cupressus Arizonica Hauteur 20 m
Largeur 5 m
sols calcaires.
Cyprès de Lambert Cupressus macrocarpa Hauteur 30 m
largeur 15 m
Climat-16 °.
Croissance rapide.

Cyprès de Provence Cupressus Sempervirens pyramidalis Hauteur 20 m
largeur 4 m
Climat -20°C.
Olivier de Bohême Elaeagnus angustifolia Hauteur : 8 m
Largeur : 8 m
Feuillage vert grisâtre au revers argenté. Très rustique. Croissance rapide.
Escallonia Escallonia Hauteur 1 à 2,50 m
largeur 3 m
Éviter les sols trop calcaires.
Climat -10°C.
Floraison blanche et parfumée de juillet à septembre.
Fusain d’Europe - Fusain bonnet de prêtre Euonymus europaeus Hauteur 4 m ,
largeur 4 m .
Climat -30°C.
Petites fleurs blanc verdâtre en mai juin. Feuillage à belles couleurs rouge vif à l'automne. Fruits rouge rosé.
Fusain du Japon Euonymus japonicus Hauteur  : 3-4 m
Largeur: 3-4 m
Origine : Europe
sol : normal, argileux, calcaire, sableux, terre de bruyère, riche en humus
Forsythia Forsythia Hauteur 3 m, largeur 2 m
Type de sol: Tous sauf calcaire actif.
Climat -29°C.
Un des premiers à fleurir au printemps
Houx commun Ilex aquifolium Hauteur: 3 à 6 m
sol acide, argileux
Climat -20°C
Fleurs blanches parfumées
baies rouge vif.
Cytise – Aubour – Faux ébénier – Pluie d’or Laburnum Anagyroïdes Hauteur 3 à 6 m
Fleurs en grappes d’avril à juin.
Laurier sauce Laurus nobilis Hauteur  3-4 m
Largeur  2-3 m
Supporte les sols argileux
Troène du Japon Ligustrum japonicum Hauteur 13 m
Largeur 2,5 m
Sol ordinaire, pauvre, pas trop sec à frais. Rustique, au moins Climat -20°C.
Feuillage persistant.. Toxique.
Feuilles très coriaces, luisantes, vert foncé, les jeunes sont bronze. Panicules de fleurs blanches suivies de fruits oblongs, noirs.
Troène de Californie Ligustrum ovalifolium Hauteur 4m
Largeur 2,m
Sol ordinaire, pauvre, pas trop sec à frais. Rustique, au moins
Climat -20°C.
Feuilles luisantes. A mi-été, grappes de petites fleurs blanches à odeur caractéristique, suivies de fruits noirs.
Troène de Chine Ligustrum sinense Hauteur 2 à 4 m
Floraison blanche et parfumée en juin-juillet. Pour petite haie.
Troène Ligustrum vulgare Floraison en juin-juillet ; panicules constituées de fleurs blanches. Fruits sphériques à ovoïdes, noirs. Croissance rapide.
Chèvrefeuille arbustif Lonicera nitida Hauteur  1,5-2 m
Largeur  1,5-2 m
Supporte les sols argileux et calcaires.
floraison estivale est insignifiante. Ses baies en revanche sont colorées de pourpre.
Photinia Photinia Hauteur  2-3 m
Largeur  1,5-2 m
Composition du sol : normal, argileux, calcaire, sableux, terre de bruyère, riche en humus
Le feuillage passe d'un beau rouge brillant sur les nouvelles pousses vers une coloration vert lustré.
Épicea commun Picea Abies Hauteur 50 m
largeur 15 m
Craint le calcaire.
Climat -28°C.
«Sapin de Noël»
Cerisier à fleurs - Prunier myrobolan Prunus cerasifera Hauteur 10 m
Largeur 10 m
Sol ordinaire, pas trop sec à frais. Rustique, au moins Climat -20°C.
Arbre arrondi se couvrant, en fin d'hiver tout début du printemps, de fleurs en coupe, blanches, sur des rameaux nus en même temps que les feuilles. Il produit de petits fruits rouges ou jaunes, comestibles à l'aspect de prunes.
Laurier cerise - Laurier amande - Laurier palme Prunus laurocerasus Hauteur: de 6 à 8 m
Les fleurs blanches en avril mai, puis baies de couleur rouge virant au noir. Elles  ont un noyau lisse contenant une amande.
Buisson ardent Pyracantha Angustifolia et Coccinea Hauteur 4 m, largeur 2 m
Sol neutre, calcaire accepté
Défensif : longues épines.
Fleurs blanches. Fruits rouges ou oranges
Période de floraison: juin
Viorne obier - boule de neige Viburnum opulus Hauteur 3 à 4 m.
Feuilles rouges à l'automne. Fleurs blanches d'avril à juin ; suivies de fruits rouges.
Laurier tin Viburnum tinus Hauteur  2-2,5 m
Largeur  2-2,5 m
Floraison de l’automne au printemps, sous forme de boutons floraux rose foncé puis bouquets terminaux blanc-rosé de 4 à 10 cm de diamètre.
Repost 0
Published by Catherine ROUSSEAU - dans Choix des végétaux et matériaux
commenter cet article
21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 11:22

 

Les fleurs et les feuilles sont comestibles.

Les jeunes tiges juteuses sont excellentes à consommer crues après avoir éliminé les écailles.
Les fleurs sont parfumées et peuvent être ajoutés crues aux salades, cuites à la vapeur, à l'eau ou encore revenues à la poêle. Elles sont aussi très bonne confites au sucre. On peut aussi s'en servir pour aromatiser les crèmes dessert.
Les feuilles quand elles sont très jeunes peuvent être consommées crues (leur pétiole est le plus aromatique), mais elles deviennent vite amères et caoutchouteuses !.
Plus vieilles, les feuilles peuvent remplacer les feuilles de vigne dans les recettes, ou être préparées en beignets ou en chips.
Elles sont beaucoup consommées au Japon. (source)

Repost 0
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 21:30
Le gazon est une herbe et, comme telle, possède des racines peu profondes.
C’est pourquoi les saisons idéales pour créer une pelouse en semant les graines du gazon sont les périodes les moins sèches,
à savoir l’automne et le printemps.
Dans le premier cas, il aura une croissance certes moins rapide,
mais un meilleur enracinement qui lui fera mieux supporter les chaleurs de l’été suivant et nécessitera moins d’arrosages.
Dans le second, le gazon sera vert très rapidement, mais son faible enracinement demandera plus d’apport d’eau.

Il n’est pas recommandé de créer une pelouse en plein été.
Pourtant, il nous a été demandé de créer une pelouse de 350 m² l'été 2008.

Vous allez découvrir les précautions que nous avons dû prendre afin de protéger de la chaleur et d’un vent particulièrement desséchant qui sévissaient à ce moment-là, menaçant les tendres et fragiles pousses.
Précisons que les accès à ce terrain ont empêché d’utiliser des machines de type rotovator, empierreuse, et engazonneuse attelés.

Le terrain a été préparé en profondeur entre 15 à 20 centimètres à l’aide du motoculteur.
Ensuite, un apport d’amendement organique a été fait afin de favoriser l’enracinement.
Le motoculteur a été passé une seconde fois pour incorporer cet amendement.
Un premier passage de griffe a mis au jour une très grande quantité de racines, ainsi que de multiples pierres et cailloux qui ont été ôtés.


Un griffage minutieux est aussi important pour bien « casser » les mottes et niveler le terrain.
Le rouleau de quelque 80 kg tasse la terre et permet de vérifier un tassement de terrain uniforme. Ensuite un râteau droit a été passé pour retirer les petits cailloux.


La limite du gazon en bordure de massifs et pieds d’arbustes est établie par la réalisation d’un filet.
JOUR J = SEMIS DU GAZON
Épandage manuel d’engrais gazon.


Semis du filet puis du contre-filet.
Le « geste auguste du semeur » : à la volée, par deux passages croisés, pour que la graine se répartisse uniformément.

Le passage du râteau 14 dents permet d’enfouir les graines.
Passage de rouleau sur les graines, afin de bien les enterrer dans le sol.


Le vent et la chaleur de juillet auraient eu raison, malgré un bon arrosage, des fragiles graines semées. Nous avons, pour permettre la naissance rapide de ce gazon, apposé sur toute la surface un voile tissé. Ses fonctions sont de retenir l’humidité, concentrer la chaleur et protéger du vent, à l’instar d’une serre sur-mesure.
Vital pour tout gazon, l’arrosage. Un gazon à naître comme un gazon existant. Il permet son épanouissement qui, non seulement, le rend esthétique et agréable, mais de plus lui donne la vigueur nécessaire pour lutter contre les mauvaises herbes parasites qui, de ce fait, se feront plus rares que sur une pelouse non arrosée.


Cet arrosage provisoire a été mû par l’intermédiaire de programmateurs (deux en l’occurrence, pour desservir trois arroseurs), réglés pour fonctionner la nuit à raison de 2 fois 30 minutes les premières semaines, puis ramenées à 2 fois 10 minutes après la levée du gazon.
J + 25 LA NAISSANCE
Les jeunes de gazon pousses ont transpercé le voile.

J + 30 + MISE AU JOUR ET PREMIERE TONTE

Il est temps d’ôter les agrafes,
et de découvrir la jeune pelouse.

  Pareil à la soie, le jeune gazon.

Les graines de gazon ne sont pas les seules à avoir profité de ce traitement de faveur : les « mauvaises herbes » se sont épanouies ! Mais pas d’inquiétude, un arrosage quotidien et des tontes régulières et, bien plus tard, quand le gazon sera plus fort, un traitement au désherbant gazon, en viendront à bout.
 
 
Pour cette délicate première tonte, effectuée haute, une tondeuse légère est utilisée, afin de ne pas laisser de sillon dans le sol meuble. Ses lames sont neuves, pour assurer une coupe parfaite et nette.
 
   
Le petit rouleau est passé, afin que le gazon s’étoffe davantage et s’étale.
 
Quelques endroits sont encore clairsemés. Ils seront vite comblés par la vigueur de la pousse.

 
Un joli bébé tout vert…
  J + 38 + DEUXIEME TONTE
 
En une semaine, le bébé a vraiment bien profité.
 
Les « pelades » s’estompent. Les mauvaises herbes s’essoufflent.
 
Après la deuxième tonte.

Repost 0
Published by Catherine ROUSSEAU - dans Plantations
commenter cet article
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 23:22
Notre client a acquis un terrain déjà arboré
où il compte construire sa future maison.
Notre mission était tout d’abord de détecter
les arbres méritant d’être sauvés et, au besoin, déplacés.
Nous sommes donc allés diagnostiquer sur place.


Nous avions là (en 3, 9, 11 et 14 sur le plan)
des pommiers malades
et trop vieux pour être transplantés.

En 4 sur le plan,
un forsythia présentant peu d’intérêt à la transplantation.
En effet, en cas de transplantation,
il n’y aurait pas de garantie de reprise
et le coût de cette  transplantation aurait été plus élevé que l’achat d’un jeune pied.







En 5, deux Chamaecyparis ellwoodii malades (araignée rouge) et chétifs à cause de la hauteur de l’herbe.
À éliminer.


En 6, 7, 8 et 12,
quatre Picea abies, sapins de Noël, présentant peu d’intérêt esthétique et peu intéressants pour une transplantation.
Ces végétaux destinés à l’élimination
seront ôtés par le terrassier au moment des travaux.

 En 1 sur le plan, une haie d’une douzaine de thuyas, et en 10,
un thuya isolé.
Leur transplantation à angle droit de la haie existante au fond du jardin a été décidée.

Les thuyas à déplacer ont été arrachés
avec leurs racines
à la minipelle.



Une tranchée a été creusée afin de planter les thuyas. Dans cette tranchée ont été mis un engrais et un amendement organique.

Les thuyas ont été replantés dans cette tranchée,et la terre remise autour.


Ils sont situés à un mètre de la clôture.
Plantés en angle
avec l’autre haie,
ces thuyas ont été retaillés.
 

En 2 sur le plan, était situé un Chamaecyparis ellwoodii de120/150 cm, qui méritait d’être transplanté, avec un bon potentiel de reprise.
Le voici à son nouvel emplacement.

En 13 sur le plan, nous avons un eucalyptus, très beau sujet à sauver absolument.

Mais il se situe très près des drains d’épandage de l’assainissement.
Il était impératif de protéger ceux-ci des racines.
Une tranchée a été creusée
sur 1,20 mètre de profondeur
et 10 mètres de long
à 2,5 mètres de l’eucalyptus,
dans l’alignement de l’épandage futur.


Un feutre textile anticontaminant a été apposé verticalement sur 10 mètres dans la tranchée, pour éviter aux racines de pousser. 

Puis la tranchée a été rebouchée.
Afin que le terrassier ait un repère, le feutre affleure le sol.

 

Repost 0
Published by Catherine ROUSSEAU - dans Plantations
commenter cet article
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 10:57
022 acces jardins plan personnalise8
Prévu au départ pour être implanté au pied d’un lilas,
ce massif de plantes
de terre de bruyère a, en fait, été placé au pied d’un sapin.
Six mètres cubes de terre ont été ôtés à la pelle mécanique, en louvoyant entre les racines.
Puis remplis de terre de bruyère.
Comme à l’école, les plus grands derrière les plus petits devant!
Quelques rocailles offrent un contraste.
Panache des couleurs et des formes avec :
Rhododendron ‘Taurus’, Rhododendron ‘Betty Robertson’, Rhododendron ‘Betty Wormald’, Azalée japonaise ‘Palestrina’, Azalée japonaise ‘Blue Danube’, Azalée japonaise ‘Kirin’,
Azalée mollis ‘Glowing Amber’, Azalée mollis ‘Prominent’,
Azalée mollis ‘Lingot d’Or’,
Pieris japonica ‘Mountain Fire’, Pieris japonica ‘Havila’,
Pieris japonica ‘Forest Flame’, Kalmia latifolia ‘Ostbo Red’, Pernettya mucronata,
Erica et Calluna
(bruyères d’été et d’hiver)
  
Repost 0
Published by Catherine ROUSSEAU - dans Plantations
commenter cet article
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 18:47
À petites ou grandes fleurs, il a fallu pas moins de 90 rosiers buissons pour créer ce massif.
On trouve dans cette roseraie les variétés Diane de Poitiers, Lili Marlène, Yellow Hammer, Fée des Neiges, Amber Flush, Sylvie Vartan, Sutter's Gold, Bicolette, Cardinal de Richelieu, Charles De Gaulle, Rimosa.

Le terrain a été soigneusement préparé.
Puis les roses plantées.
 
Nous retournerons les voir à la belle saison pour vous offrir des photos de leur floraison!
Repost 0
Published by Catherine ROUSSEAU - dans Plantations
commenter cet article
26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 16:37

Devant cette maison, une terrasse carrelée.

Et devant cette terrasse, les plaques de béton recouvrant les ouvertures de la fosse et des regards de l’assainissement individuel.

Il s’agit de camoufler ces dalles et d’offrir aux propriétaires de cette maison une vue agréable
quand ils dînent sur leur terrasse.

 

Tout d’abord, encadrer la partie concernée. Les planchers pour terrasses disposés en angle droit d’un côté, des piquets de schiste noir brut de l'autre.

En accord avec notre client, nous avons choisi des lames de bois composite qui, comme leur nom l’indique, sont composées de bois et de composants d’ordinateurs recyclés, couleur teck. Non seulement ce produit est un bon choix écologique mais, de plus, il est très facile à entretenir. Imputrescible, un coup de jet d’eau suffit à le nettoyer.

La plus grande longueur de ces lames est située sur les trois plaques de béton. Deux d’entre elles seront recouvertes de gravier de marbre blanc, la troisième de lattes découpées et fixées en un carré amovible, de telle sorte que toutes puissent être ôtées puis le décor remis en cas d’intervention technique sur l’assainissement individuel.

En bord de terrasse, le sol, recouvert de gravillons de quartz blanc, sera égayé d’un trio de rochers de grès beige, de galets plats noirs et de différentes graminées.

 

amenagement terrasse acces jardins

Repost 0
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 23:11

Une allée gravillonnée où sont parquées les voitures, séparée de la pelouse par un acacia et un marronnier. Autant matérialiser cette séparation par une petite haie.

 

Plan

Haie fleurie variée.

 

021 acces jardins plan personnalise7

 


 

 

De gauche à droite, conforme au plan : 1 Prunus lusitanica (laurier du Portugal), 2 Cotoneaster franchetti , 3 Ligustrum sinense (troène de Chine), 4 Viburnum tinus (laurir tin), 5 Photinia fraseri ‘Red Robin’  (Photinia flamboyant).

 

Variation « in vivo » : Choisya ternata (oranger du Mexique en 7), a été transplanté d’un endroit du jardin, et Eleagnus pungens maculata aurea (Eleagnus panaché) en 6 a été rajouté.

 

 

Repost 0
Published by Catherine ROUSSEAU - dans Plantations
commenter cet article